Les Barniques Bioniques

Jardinier et Cuisinier
Cultiver la Conscience et la Solidarité
2024-04-17 01:39:20

Comme le cocotier et l’avocatier qui, en toute quiétude sous le ciel bleu, entament leur voyage de croissance, le parcours de tout créateur, artisan ou artiste est semé d’engagement et de patience. Leur maturité étant acquise au fil de saisons d’attente et de soins attentifs, sous tous les climats possibles.

Imaginez que la semence plantée par le jardinier soit l’embryon d’un projet, l’amour, l’expertise et la passion pour son entretien sont les soins constants sans lesquels le fruit ne pourrait atteindre sa pleine maturité. Ici réside un engagement sacré envers les valeurs profondes et un respect rigoureux des cycles de la nature, qui ne doivent jamais être perçus comme un frein à la liberté, mais plutôt comme un accord harmonieux avec l’environnement qui nourrit la croissance. Ces principes guident le jardinier, qui sait que la liberté véritable réside dans la reconnaissance et l’adaptation aux lois immuables de la nature. Ultérieurement, le maître queux transforme ce fruit avec habileté et créativité, le rendant irrésistible à la table. Mais sans le fruit initial, ses talents seraient sans objet.

Dans un monde qui va vite, où l’on consomme souvent sans conscience, il est plus que jamais nécessaire de rappeler l’histoire derrière chaque bouchée, de la semence au plat fini. Sensibiliser à cette chaîne de création peut encourager une appréciation plus profonde.

Inspirée par les arbres et leurs fruits se déployant, j’écris cette histoire « Le jardinier et Le cuisinier » en aspirant à une conscience plus vaste, à une gratitude étendue à toutes les mains qui ont œuvré dans l’ombre pour que nous puissions savourer certains délices, dans notre quotidien, dans notre vie.

Considérons donc le jardinier, avec son amour profond et patient pour la terre et ses fruits, comme une métaphore de tous les créateurs, artisans et artistes qui, avec persévérance et générosité, donnent de leur temps et de leur expérience pour enrichir notre monde. Chaque semence plantée par ces mains habiles et courageuses porte en elle une promesse de beauté et de satisfaction future, une promesse qui nécessite du temps, de l’attention, de la foi et un dévouement sans faille.

Que ce soit l’artiste qui peint avec passion, le musicien dont les mélodies sculptent l’air, ou l’artisan dont les mains façonnent la matière, tous partagent cette même essence de création. Ils investissent des heures, des jours, des années de leur vie, bravant parfois le doute et l’incertitude, pour offrir au monde une opportunité unique et précieuse pour se nourrir.

En appréciant leur présence et leurs œuvres, nous faisons bien plus que simplement jouir de leurs créations ; nous honorons leur persévérance et leur générosité. Ouvrir notre cœur à cette reconnaissance ne coûte rien, mais enrichit notre expérience du monde de manière incommensurable. Si c’est motivant, énergisant et multiplicateur de sains bonheurs, en plus, pourquoi se priver de valoriser aussi tout le processus créatif qui a rendu possible la floraison et la cueillette?

Chaque fois que nous engageons notre cœur dans un processus d’appréciation, nous élargissons nos horizons, découvrant non seulement la perspicacité de ce qui a été créé, mais aussi la profondeur de notre propre capacité à ressentir et à connecter. Cette sensibilité élargie peut nous inspirer dans tous les aspects de notre vie, nous incitant à adopter dans nos propres actions la même passion et le même engagement que ceux des créateurs dont nous célébrons l’œuvre.

Sensibiliser à cette chaîne de création peut encourager une appréciation plus profonde non seulement des aliments que nous consommons, mais à tous ceux et celles qui s’investissent au Service de plus Grand que Soi. Cette prise de conscience pourrait-elle, Bon Dieu, éveiller une vision plus large de la solidarité et du respect entre consommateurs et créateurs, renforçant un sentiment de communauté et d’accomplissement partagé?

Ceci dit, ce parallèle avec le jardinier et le cuisinier, à titre d’exemple, j’ose l’exprimer pour une conscience plus vaste, à une gratitude étendue à toutes les mains qui œuvrent dans l’ombre, afin que nous puissions savourer les délices de notre quotidien. En valorisant chaque étape d’un processus acharné, nous contribuons non seulement à la reconnaissance des actions, mais nous participons également à la construction d’un monde empreint de paix et d’élévation du goût de vivre, où chaque individu se sent valorisé et connecté à la Grande Mosaïque de la Vie. C’est ce que je considère être une vision de Barniques Bioniques!

En définitive, chaque œuvre que nous tenons entre nos mains est bien plus qu’une simple entité physique ; c’est le réceptacle d’un nombre incalculable d’heures de labeur et de soin, la cristallisation tangible d’une vision et d’un espoir. En prenant un moment pour reconnaître cette réalité, je lance une invitation à la solidarité, à l’harmonie et à la paix à installer dans nos cœurs, sachant que nous sommes une partie intégrante d’une communauté plus large et divinement plus heureuse en étant reliée.

Sophie Rouleau, B.A.
Éditrice, formatrice & auteure

Réalisations proposées